« Je ne veux plus travailler » : serait-ce le burn-out ?

Qu'est-ce que le burn-out ?

Le burn-out était initialement appelé « Syndrome d’épuisement professionnel ». Il se caractérise par un état d’épuisement intense et prolongé dont les conséquences peuvent être nombreuses et préoccupantes, dont un dégoût du travail et l’impossibilité de travailler, tout au moins dans un premier temps.

Cet épuisement extrême s’est progressivement glissé dans des sphères plus personnelles, ce qui aujourd’hui conduit à l’utilisation du terme « burn-out » dans des contextes très divers.

Du stress au burn-out

Le rythme de vie actuel, les enjeux personnels et professionnels de plus en plus importants, les exigences du monde du travail, associés aux changements intérieurs que chacun rencontre au cours de sa vie génèrent des tensions physiques, émotionnelles et mentales. C’est le stress qui s’installe. Nos capacités d’adaptation sont mises à contribution pour répondre aux sollicitations multiples.

Mais si cette situation est trop intense, trop fréquente ou qu'elle dure trop longtemps, le stress devient chronique et une nouvelle étape est franchie. Des situations perçues comme insolubles, des situations qui n'en finissent jamais, des événements provoquant un stress extrême, des situations qui s'enchaînent, chacune plus stressante que l'autre, le sentiment d’impuissance, sont autant d’événements préjudiciables, qui usent nos résistances.

Les tensions induites par le processus d'adaptation finissent par se retourner contre l'individu, et les systèmes physiologiques lâchent les uns après les autres. Nous observons alors les effets négatifs du stress, avec, s’ils ne sont pas régulés, une dégradation progressive (ou brutale) vers le burn-out.

Burn-out, bore-out, brown-out :
3 origines pour un même syndrome

Classiquement, le burn-out est considéré comme un épuisement résultant d’une surcharge de sollicitations.

Le bore-out est considéré comme un épuisement résultant d’un ennui, c'est à dire plutôt une charge insuffisante.

Le brown-out est considéré comme un épuisement résultant d’une perte de sens.

Mais concrètement ces 3 syndromes n’en font qu’un. Le stress qui les génère résulte essentiellement soit d’une surcharge, soit d’un ennui, soit d’un manque de sens, mais il s’agit toujours d’un stress devenu chronique et insupportable. Les conséquences seront les mêmes. L’ennui ou le manque de sens sont potentiellement aussi destructeurs que la surcharge. Le chemin de reconstruction sera également similaire, les différences étant plus liées à la situation réelle de la personne qu’au type théorique de syndrome.

En raison du burn-out, je ne veux plus travailler

Les différentes formes du syndrome d'épuisement

Initialement centré sur l’aspect professionnel, évoluant souvent vers un véritable dégoût du travail, cette notion s’est étendue à de nombreux domaines de la vie. Les circonstances sont alors différentes, mais elles aboutissent toutes à une situation devenue inextricable et insupportable.

Le burn-out familial

Quand la vie de famille, ses tâches, ses responsabilités et ses relations paraissent sans issue. La vie de famille est devenue trop lourde depuis trop longtemps. Les échanges sont inexistants ou même agressifs.
Les divergences de point de vue sur certains sujets sont extrêmes.
La maladie, les familles recomposées, les problèmes financiers, les addictions compliquent encore la situation.
Tous les efforts sont apparemment inefficaces.
Le burn-out familial est un bouleversement total dans la vie quotidienne et impacte la famille étendue.

Le burn-out de couple

Dans cette version spécifique du burn-out familial viennent se greffer les enjeux de la relation à 2 : activités, relations, émotions, jalousie, déceptions, remises en question, enfants communs et éventuellement enfants de chacun, familles respectives, santé, chemins divergents, … L'épuisement prend son origine dans le couple mais impacte bien au-delà du couple en lui-même.

les différentes formes : burn-out familial, burn-out de couple, burn-out parental, burn-out de l'aidant, burn-out professionnel

Le burn-out parental

Il est bien difficile d’être parent, mais dans certains cas, la pression est telle que l’effondrement se produit.
Le burn-out parental s’installe autour de la relation aux enfants qui peut être soit très difficile en elle-même, soit mettre à mal la relations entre les 2 parents.
Des divergences dans les choix éducatifs, des difficultés face à la scolarité, des tensions avec les changements de comportements de l’adolescence, des incompréhensions face aux réactions des enfants, sont autant d’événements qui, s’accumulant les uns aux autres au fil du temps, peuvent aboutir à déclencher un burn-out parental.

Le burn-out de l'aidant

Le burn-out de l’aidant est plus spécifique. Il concerne les personnes, qui, la plupart du temps bénévolement, s’occupent au quotidien d’un proche incapable de subvenir à ses besoins, en raison de maladie ou de handicap.
Bien souvent, il s’agit pour l’aidant de charges physiques, émotionnelles et mentales inattendues lors de la dégradation de l’état de santé de la personne concernée. Ces efforts viennent s’ajouter aux responsabilités propres de l’aidant, à sa vie de famille, à son travail.
Souvent se pose la question de la poursuite en parallèle de l’activité professionnelle ou de la démission pour se consacrer exclusivement à la personne malade, ce qui génère alors parfois des difficultés financières supplémentaires, avec la charge mentale correspondante.
Sans aide de son côté, souvent sans formation pour affronter la situation, ce peut être le point de départ d’une chute vers le burn-out pour l’aidant.

L'épuisement  professionnel

Il s’agit du contexte dans lequel le burn-out a été identifié pour la première fois. Toutes les situations professionnelles sont différentes, mais à l’origine, on retrouve la plupart du temps une combinaison entre des conditions de travail difficiles, des relations très tendues, voir du harcèlement, une perte de sens dans le travail, un niveau de responsabilités élevé, ainsi qu’un haut niveau d’exigence, des horaires atypiques, une charge de travail très élevée, un manque de reconnaissance, …
Dans les faits, les signes visibles peuvent être totalement opposés : certaines personnes ne veulent plus aller travailler, et d’autres sont dans un déni absolu de leur état.

Le Centre des Sources est un Centre du burn-out qui vous propose différentes formules d'accompagnement

En savoir +

Se reconnecter à la nature pour sortir du burn-out

Une caractéristique importante du stress est que les contraintes de tous les domaines de la vie se combinent. Ainsi isoler le domaine professionnel du domaine familial (et donc famille, couple, et enfants) n’a pas vraiment de sens. C’est souvent parce que les contraintes cumulées sont nombreuses et que les perspectives de ressources, de soutien et de solution paraissent insuffisantes que la situation semble insoluble.

Burn-out et dépression

Le burn-out correspond à un effondrement brutal des ressources d’une personne. Il s’accompagne d’un état de fatigue physique et psychique intense, qui limite sérieusement les possibilités d’action, crée de la confusion, et empêche soudainement de travailler. Entre le moment où le problème est identifié comme tel, et que la personne retrouve un minimum d’énergie, selon la façon dont elle est ou non accompagnée, il peut se passer de quelques semaines à 1 an.
Si la personne ne réussit pas à remonter la pente, il est alors possible qu’elle s’enfonce dans une dépression, qui est une complication du burn-out.
Dépression : Est-ce le burn-out ?
Burn-out : comment faire si je ne veux plus travailler ?

Burn-out et fatigue,
Burn-out et épuisement

En tant que syndrome d’épuisement, la fatigue intense est omniprésente dans les cas de burn-out, tant sur le plan physique, qu’émotionnel et psychique. Le repos repose peu, surtout au début. Il est parfois préférable de pratiquer des activités reposantes simples que de vouloir absolument ne rien faire.

Vous souhaitez nous contacter

Pour plus d'informations concernant nos accompagnements

Vous souhaitez

en savoir plus

Avant de devenir papillon, la chenille est-elle en burn-out ?

Lieu

Le Centre des Sources en Gironde
1, Lavergne - 33350 Pujols
05.40.20.19.94
contact@centredessources33.fr

Le Centre des Sources est un Centre du burn-out qui vous propose différentes formules d'accompagnement

En savoir +

Qui sommes nous ?

Conditions et tarifs

Stages

Contact

Programme

Le Centre

Nature et Sens

Les hébergements

Nos activités

Les formations

Les stages thématiques

Les ateliers

Les soins

Les Blogs

Stages et Ateliers

Articles thématiques

Si vous souhaitez recevoir périodiquement nos actualités,
veuillez vous inscire ci-dessous à notre Newsletter

Follow by Email
Instagram